LAN Airlines réalise son premier vol commercial en utilisant des biocarburants de seconde génération en Colombie

Paris, le 26 août 2013.- Ayant pour objectif principal de développer ses activités de plus en plus vers le développement durable, LAN Colombia, mercredi 21 août, a marqué l'histoire de l'aviation commerciale du pays, en réalisant le premier vol avec des biocarburants de seconde génération en Colombie, avec le soutien de Terpel, la principale compagnie pétrolière colombienne. Le vol a été opéré par un Airbus A320 entre les villes colombiennes de Bogota et de Cali. Le carburant qui a été utilisé provient d'une plante appelée cameline, qui répond aux normes techniques les plus élevées requises pour voler.

L’avion a décollé à 10h00, heure locale de l'aéroport international El Dorado de Bogotá, avec 174 passagers à bord en route vers la ville de Cali. Un évènement pour célébrer cette journée y a été organisé, en présence des dirigeants de LAN Airlines, notamment le directeur exécutif de LAN Airlines Colombie, Hernan Pasman, et de la compagnie Terpel, qui ont reçu les autorités locales et la presse invitée.

Ignacio Cueto, PDG de LAN Airlines a déclaré: "Cette étape représente notre seconde initiative dans le domaine du développement durable. LAN Airlines cherche à développer le marché des biocarburants, pour l'aviation commerciale qui ont un fort potentiel de production en Amérique du Sud, ce qui constitue, sans aucun doute, un signe annonciateur de l'avenir de l'industrie. Ces sources d'énergie renouvelable jouent un rôle majeur dans le secteur aérien et seront au cœur des prises de décision du secteur et de notre compagnie. "

LAN Airlines a été la compagnie pionnière à réaliser ce type de vols en Amérique du Sud, en couvrant le 7 mars 2012, la liaison Santiago - Concepcion (Chili) et devient la première à réaliser un vol de ce type en Colombie appuyé par Terpel, estimant que la position du pays est favorable à la production de biocarburants, en raison de son climat, de la disponibilité de zones pour la culture et de sa situation géographique. Il dispose également d'un cadre réglementaire qui stimule la production et la commercialisation de biocarburants.

Selon Sylvia Escovar, Présidente de Terpel, ce vol est "un engagement important qui contribue non seulement au développement de l'industrie aéronautique dans le pays, mais peut également avoir un impact positif quant à la stimulation de l'industrie agricole et permettre ainsi un bond en avant sur les exportations en Colombie".

LAN Colombia a choisi la route de Bogota-Cali parce que Cali est l'une des villes stratégiques permettant de consolider le fonctionnement de la compagnie dans le pays. Parallèlement, la vallée du Cauca en Colombie a été pionnière dans la production de biocarburants, c’est donc une région emblématique pour démarrer de tels projets dans le pays.

Biocarburant de seconde génération

L'utilisation des biocarburants de seconde génération pendant le vol a réduite considérablement les émissions de gaz à effet de serre, puisque aucun CO2 supplémentaire n’est rejeté dans l'atmosphère.


Ce type de carburants peut être produit à partir de n'importe quelles sources d’énergies renouvelables de carbone biologique. Les sources les plus courantes sont les plantes qui absorbent le dioxyde de carbone (CO2) et qui utilisent la lumière du soleil pour croître. Dans le monde, on s’en sert pour le transport, le chauffage, la production d'électricité, l’énergie de génération des moteurs stationnaires et pour cuisiner.

Les biocarburants utilisés pour ce type de vols sont ceux de la seconde génération, car ils peuvent être obtenus à partir de plantes comme les algues, le jatropha et la cameline, ou les déchets organiques comme les huiles végétales, qui peuvent être traitées, brûlés directement ou transformés par des processus ayant recours à des produits chimiques pour la fabrication d’un carburant de haute qualité. Dans le cas du vol Bogota-Cali-Bogota, le biocarburant utilisé provient d'une plante appelée cameline.

Le biocarburant utilisé dans l'aviation est conforme aux normes techniques les plus élevées requises pour voler. Ce mélange contenant jusqu'à 50 % de carburant d’aviation, a les mêmes propriétés et répond à toutes les spécifications techniques du carburant Jet A1 traditionnellement utilisé dans les vols commerciaux. Pour ce premier vol en Colombie, un mélange de 33 % de biocarburant et 67 % de Jet A1 a été utilisé.

Effets du biocarburant sur l’environnement

En utilisant des biocarburants lors d’un vol, le CO2 libéré équivaut pratiquement à la même quantité que celle qui a été capturée par une plante cultivée au cours de sa croissance, donc il n’y pas d'émission de CO2 supplémentaire dans l'atmosphère.

De plus, les biocarburants de seconde génération, comme ceux utilisés lors de ce vol, sont des carburants issus de matières premières qui ne sont ni en concurrence avec les sources d’alimentation, ni avec les ressources naturelles dont à besoin l’homme pour vivre. Ils n’ont pas recours aux terres cultivables, ce qui constitue la clé du développement de cette ressource et de notre planète.