• Histoire

    En août 2010, LAN et TAM ont fait part de leur intention de fusionner leur deux holdings en une seule et même entité, « LATAM Airlines Group ». À elles deux, ces compagnies aériennes totalisent plus de 40 000 employés, environ 280 appareils et 115 destinations dans 23 pays différents. Elles offrent également des services de fret de marchandises dans le monde entier. Passez en revue leurs histoires respectives, ainsi que les détails de cette fusion.

    L'histoire de TAM


    L'histoire de TAM commence en 1961, lorsque dix jeunes pilotes fondent conjointement la société Taxi Aéreo Marilia. À cette époque, ils travaillent dans le fret de marchandises et de passagers entre Paraná et les États de São Paulo et Mato Grosso. Six ans plus tard, l'homme d'affaires Orlando Ometto rachète le groupe. Son siège est transféré à São Paulo. Il opère alors un changement d'image, dans la mesure où il ne commence à assurer que le fret de courriers interentreprises.

    En 1971, Orlando Ometto invite le commandant Rolim Amaro, qui avait déjà travaillé au sein de la compagnie à ses débuts, à intégrer l'entreprise en tant qu'actionnaire minoritaire, avec 33 % des actions.
    L'année suivante, le pilote achète la moitié des actions de TAM et prend les rênes du groupe.

    C'est en 1976 que la société TAM (Transportes Aéreos Regionais), dénommée aujourd'hui « TAM Linhas Aéreas », voit le jour. De son côté, Rolin s'accapare 60 % du capital.

    Le premier grand saut a lieu en 1986, lorsqu'elle acquiert la compagnie aérienne Votec et qu'elle étend ses activités aux régions Centre ouest et Nord du pays. Et dix ans plus tard, à l'ensemble du territoire. TAM acquiert la compagnie aérienne de l'État paraguayen, Lapsa, et crée TAM Mercosur.

    Elle dirige les négociations pour l'achat d'avions Airbus en collaboration avec un consortium composé de LAN Chile et Taca. Résultat : elle achète 150 appareils pour les trois entreprises conjointement à ce consortium européen.

    En 2008, TAM vit des moments historiques, tels que le repositionnement de sa marque et son intégration au réseau Star Alliance. Les directives du repositionnement de la marque de la compagnie sont annoncées en février, via la réaffirmation de sa passion pour l'aviation et de sa culture de service, valeurs héritées de son fondateur, le commandant Rolim Adolfo Amaro. Son adhésion au réseau Star Alliance, annoncée en octobre, marque un nouveau tournant dans sa politique de développement international. Au niveau mondial, TAM multiplie les accords de partage de code avec plusieurs sociétés, comme TAP, Lufthansa et Air Canada. De plus, en Amérique du Sud, elle maintient ses accords avec LAN Chile, LAN Perú, LAN Argentina et Pluna.

    Fin 2009, l'entreprise dispose d'une flotte de 132 avions, dont 107 Airbus à fuselage étroit (20 A319, 81 A320 et 5 A321) et 25 Airbus à fuselage large. Parmi ces modèles, figurent 18 Airbus (16 A330, 2 A340) et 7 Boeing (4 Boeing 777 300 ER et 3 Boeing 767-300).

    Enfin, courant 2010, TAM annonce conjointement à LAN leur intention de fusionner les deux holdings en une seule et même entité mère : LATAM Airlines Group.